Revenir au site

Les sites de rencontres ont-ils tué la drague "dans les bars" ?

Les sites de rencontres, une réponse à un besoin social

Si les bars et les boites de nuit représentaient bien il y a quelques années les hauts lieux de sociabilisation et de drague, il en va tout autrement aujourd’hui. Evidemment, nous pouvons encore faire des rencontres dans les bars et ailleurs, mais cela est devenu beaucoup plus marginal. Désormais, la rencontre et la drague se font pour beaucoup derrière l’écran, via les applis. Lesquelles ont d’abord répondu à un besoin social grandissant de rencontres. Les célibataires étant de plus en plus nombreux, sur des périodes de plus en plus étendues, les sites de rencontres ont pu, grâce au digital, permettre des connexions de masse entre les célibataires.

Dans le même temps, la culture de la discrétion et de la pudeur en matière de drague se sont développées. Les mouvements sociaux comme #MeToo, Balance ton porc ont vu le jour en réponse à des comportements de plus en plus répandus de machisme violent, donc les sites de rencontres ont pu apparaitre alors comme LA solution ! En effet, les applis permettent à la fois aux hommes d’aborder les femmes sans se prendre de râteau frontal en public, et aux femmes d’avoir une première distance de sécurité. Dans ce contexte social, les sites de rencontres ont pu s’imposer comme Le lieu idéal de la rencontre entre inconnus.

Les sites de rencontres, une normalisation de la drague on line

Les sites et applis de rencontres sont quand même parvenus, et c'est puissant, à normaliser la pratique de la rencontre en ligne reléguant la rencontre dans la vie réelle à un rang plus marginal. Les sites de rencontres se sont presque imposés comme le mode de rencontres légitime. En accompagnant une transformation sociale des rapports de séduction, ils se sont dans le même temps fondus dans les moeurs, ce qui est très fort, il faut l'admettre.

Seulement voilà, ils ne satisfont pas ou plus tout le monde. Nombreuses sont celles qui regrettent de ne plus se faire courtiser dans la vie réelle et nombreux sont ceux qui aimeraient pouvoir encore le faire sans craindre la possibilité de se faire taxer de “gros lourd”. Le fossé s’est creusé entre les femmes et les hommes. Sans cadre ni autorisation tacite, nous n’osons plus nous parler. Ce qui rend la rencontre IRL (in real life) difficile, Et ce qui peut donc laisser les personnes non clientes des sites de rencontres en reste, se retrouvant avec peu de perspective de rencontres.  

De nouvelles initiatives répondent à l'insatisfaction des rencontres virtuelles

Alors en réponse à cette nouvelle réalité, de nouvelles initiatives se créent, des initiatives qui encadrent et autorisent la rencontre dans la vie réelle. Il y a par exemple OVS, les soirées Meetic, WeJump, les soirées Chéri Chéri, les Meet & Crush Party de Nice To Meet You… Tantôt pour des rencontres amicales tantôt pour des rencontres plutôt "amoureuses", il y en a pour tous les âges, tous les publics et tous les goûts ;-).

Chaque évolution sociétale entraine de nouveaux besoins sociaux auxquels les entreprises et les associations tentent de répondre en apportant une solution. Après tout, nous n’avons d’autres choix que de nous adapter et trouver des solutions soit par nous-mêmes soit en mobilisant les offres qui se présentent à nous.

Les sites de rencontres ne sont probablement pas responsables du fait que les rencontres dans les lieux publics se soient raréfiées. Toutefois, ils ont peut-être contribué à radicaliser ce phénomène en proposant une alternative moins contraignante à certains égards. Ils n’ont fait, eux aussi, que répondre à un besoin social né d’un contexte spécifique. Il n’en demeure pas moins qu’ils ont suscité à leur tour de nouvelles frustrations, de nouvelles problématiques et de nouveaux besoins. J’entends souvent dire que les personnes qui matchent derrière l’écran ne matchent pas nécessairement dans la vie réelle, que le temps passé derrière le site avant de faire des rencontres intéressantes est considérable, que certaines personnes n’ont même pas la chance de faire des rencontres car seuls les profils photogéniques tirent leur épingle du jeu…

Dans ce contexte, les solutions de rencontres IRL sont des alternatives intéressantes. En effet, elles répondent au besoin des personnes lassées ou hermétiques vis à vis du virtuel et offrent un cadre de sécurité ainsi qu'une permission des échanges. 

Pour conclure, je dirais que les sites de rencontres n’ont pas encore tué la drague libre et consentie dans la vraie vie. Et heureusement, temps qu’elle est mesurée et respectueuse !

 

Audrey de Nice To Meet You

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK