Return to site

9 raisons pour lesquelles les trentenaires ont tant de mal à faire des rencontres

· Rencontres,Soirées,Amour,Amitié,Timidité

Certaines personnes trouvent qu'il est facile de faire des rencontres (amicales ou amoureuses), mais pour d'autres, c’est plus compliqué. Nous avons tendance à nous rapprocher de personnes qui répondent à certains critères dans notre esprit.

Issus des expériences passées, des relations avec notre famille ou des événements qui se sont produits dans notre vie, ces critères sont propres à chacun.

main dans la main

C’est pourquoi il est si difficile d’expliquer pourquoi on a du mal à faire des rencontres, voire tomber amoureux. Voilà cependant les écueils les plus fréquents que nous avons noté :

1. Peur de l'engagement

La culture des rencontres sans lendemain est si importante dans la société d'aujourd'hui qu'elle laisse peu de temps pour s'engager, peu d'attachement émotionnel (et plus de possibilités de plaisir physique dans le cas des rencontres amoureuses).

Nice view : Les rencontres modernes sont devenues déroutantes. Ca ne t'est jamais arrivé de sympathiser avec quelqu’un autour d’un sujet, même amicalement (en soirée, coincé 2h dans le métro ou chez des potes) et de te dire a posteriori, peut-être en voyant un événement qui pourrait vous plaire à tous les deux : mais pourquoi n’ai-je pas pris son numéro ?

L'amitié et l’amour exigent que nous affrontions notre paresse, notre impulsivité et notre ennui, ce qui est difficile à faire pour beaucoup de gens dans notre société où l’on consomme aussi vite que l’on jette. Être "en couple" peut faire penser qu’on aura moins de liberté et moins de variété sexuelle.
Par conséquent, certaines personnes ont peur de l'engagement, car il exige de l'attention et du dévouement.
 

Certains sont angoissés par « l’étiquette » qui va être posée sur la relation, alors que d’autres vont angoisser parce que « c’est compliqué » ou « c’est le début ». Du coup, certains couples ont des problèmes d'engagement et ne semblent jamais vouloir accepter les termes de devenir "officiellement" un couple, alors que d'autres ne savent toujours pas si cette personne est "la bonne".

2. Peur de l'échec des relations amoureuses
C'est devenu si courant de voir les gens autour de nous se faire avoir. C'est pratiquement impossible de faire confiance à quelqu'un de nos jours.

Nous avons tous entendu les histoires de nos amis, de notre famille et de nos collègues sur toutes sortes de mensonges et tromperies. Par conséquent, certains ont des problèmes de confiance importants, cette insécurité pouvant dès lors accabler leur partenaire et empoisonner la relation.

Nice tip : Avec Nice To Meet You, nous souhaitons permettre aux gens de se rencontrer de façon informelle, décontractée autour d’un verre et de petits jeux d’ambiance sympas. Mais pour que ça fonctionne, il faut que tu sautes le pas en laissant sa chance à l'autre...

3. Superficialité
Certaines personnes sont incroyablement superficielles, et cela n'aide pas de savoir que beaucoup de gens se soucient des apparences quand ils cherchent un partenaire. C'est en bonne partie une question de société, en valorisant des corps très maigres pour les femmes, très musclés pour les hommes par exemple, et les gens beaux, de manière générale. Par conséquent, certaines personnes ont tendance à s'arrêter aux apparences. Bien entendu, le physique est important pour l'attraction, mais les gens ont un peu tendance à sous-estimer le côté sexy d'un esprit aiguisé, d'un humour exacerbé ou la solide résolution derrière la discrétion.

Nice tip : C’est quelque chose qu’on voit parfois en soirées, car certains de nos membres (hommes surtout), sont des personnes « qu’on ne remarque pas toujours » dans la vie courante. Vous voyez ? Le genre discret, un peu timide parfois, mais qui a un cœur énorme, des qualités incroyables et mériterait vraiment qu’on apprenne à le connaitre. Rappelle-toi que discret ne signifie pas chiant...

4. Il est plus facile de s'en aller
Une relation exige beaucoup de temps et d'efforts. Certaines personnes ne sont pas nécessairement prêtes à faire l'effort et préfèrent ne pas trop s'engager avant que cela ne devienne « sérieux ». Cela dit, pour certaines personnes, il est facile de s'en aller parce qu'elles savent qu'elles ont d'autres options.

Nice view : On nous demande souvent (surtout les femmes) s'il y a des « players » dans nos soirées. On ne va pas se mentir, il y en a un ou deux (comme dans toutes les couches de la société). Ce n'est cependant pas la majorité.

5. Processus de guérison
Après une déception (amicale ou amoureuse), on a tendance à se renfermer sur soi-même. On prend plus de précautions parce que nos sentiments ont été mis à l'épreuve dans le passé.
Sachant à quel point les sentiments peuvent faire souffrir, donner à une autre personne le pouvoir de vous faire endurer la même douleur n'est jamais facile.

Nice view : Nous avons tous été blessés, plus ou moins profondément, selon les circonstances et la sensibilité de chacun. Cependant, se renfermer sur soi, ce n'est pas avancer...

Comme disait Goethe : "Le plus pur bonheur du monde renferme un pressentiment de souffrance."

6. Mettre la barre trop haut
Plus on vieillit, plus on a tendance à rajouter des critères à notre relation idéale. Nous savons ce que nous recherchons en termes de qualités personnelles, d'attraction physique, de valeurs, de centres d'intérêts, etc. Cela rend la recherche d'un partenaire difficile, car chaque personne a une grille de valeurs et va cocher des cases.

Lorsque nous rencontrons quelqu'un, nous avons tendance à souligner les aspects négatifs que nous voyons et à nous concentrer sur ceux-ci. Bien entendu, avoir des normes élevées est indispensable pour être avec quelqu'un qui correspond à sa valeur, mais parfois, on peut mettre la barre trop haut pour le commun des mortels.

Cela ne peut qu'engendrer une déception constante.

Nice view : On ne dit pas à qui que ce soit de « se brader » bien entendu, mais juste laisser sa chance à quelqu'un qui ne remplit peut-être pas toutes les cases, peut mener à de bonnes surprises.

Comme disait Ralp Waldo Emerson : "L'idéal de la vie n'est pas l'espoir de devenir parfait, c'est la volonté d'être toujours meilleur."

7. Avoir d'autres priorités dans la vie
Rencontrer quelqu'un est un impératif social qui arrive tard dans la vie. Nous restons beaucoup plus tard que nos parents dans les études supérieures et entrons plus tard dans la vie active. C'est donc une question qui ne se fait pressente qu'à partir de la trentaine.

L'établissement d'une relation exige du temps, des efforts et de l'argent. Du coup, certains préfèrent se concentrer sur l'école, d'autres aimeraient être financièrement stables avant de s'engager dans une relation à long terme etc.

Beaucoup de gens pensent donc qu'ils peuvent se permettre d'attendre et de se concentrer plutôt sur le démarrage de leur carrière.

Nice view : Encore une fois, on ne dit pas qu'il faut se concentrer uniquement sur le fait de rencontrer quelqu'un, au risque de tomber dans le travers inverse, d'en faire une obsession, de se dévaloriser etc., mais il faut aussi laisser la porte ouverte aux opportunités.

Pas le temps

8. Définition erronée de l'amour
Notre culture est très influencée par les idéaux de Disney et d'Hollywood (ou d'autres références culturelles), donc quand quelqu'un ne répond pas aux critères du « véritable amour » décrits dans les films, on peut donc se tromper sur ce que signifie "tomber amoureux".

Très peu de couples se regardent dans les yeux pour la première fois et savent qu'ils ont trouvé "le bon/la bonne". Gardez à l'esprit que l'amour n'est peut-être pas aussi naturel ou aussi intense que dans les films.

Nice view : Le coup de foudre existe, mais il ne concerne pas la majorité des gens...

9. Ne pas vouloir blesser les autres
A l'autre bout du spectre, certains ont du mal à tomber amoureux parce qu'ils n'ont jamais ressenti d'attachement profond à qui que ce soit. Du coup, si ce type de personne sort avec quelqu'un qui s'est vraiment attaché à elle, la rupture peut être très difficile et cela peut donner envie de rester à l'écart de toute relation.

C'est difficile de ne pas blesser les gens, et c'est encore plus difficile de faire face à la culpabilité de faire souffrir quelqu'un.

Nice tip : Si tu respectes l'autre et que tu es franc avec tes sentiments (ou ton absence de sentiments), il est tout à fait possible d'entamer une relation. Si l'autre s'attache trop et que tu souhaites rompre, il/elle aura été prévenu(e) et aura fait son choix en toute conscience.

Mélanie de Nice To Meet You

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK