Return to site

10 conseils pour parler de n'importe quoi avec n'importe qui

Comment gérer une conversation avec quelqu'un que vous rencontrez pour la première fois ?

· Conversation,Conseils,Astuces,Parler,Soirées

L'écoute est tout aussi importante que la parole lorsqu'il s'agit de conversations.

Nous craignons tous le silence gênant quand on nous demande de faire la conversation avec un étranger. Lors d’un dîner d'affaires, d’un mariage, d’une soirée entre amis ou lors des soirées Nice To Meet You (par exemple). Comment passer les présentations initiales ?

Chacun a un style de conversation différent. Si vous avez une personnalité extravertie, vous pouvez probablement être à l’aise dans n'importe quelle situation sociale et au moins commencer la conversation sans ressentir de malaise. Cependant, si vous êtes introverti, ces situations peuvent vous donner des sueurs froides. La plupart des gens sont quelque part entre introversion et extraversion, mais tout le monde a des moments de grandeur et tout le monde a des moments d'échec quand la pression est trop forte.

Jeune fille qui discute - Nice To Meet You Paris

Le succès dans l’art de la conversation ressemble beaucoup au succès dans d'autres situations sociales, y compris les discussions en ligne, les entretiens d’embauche et le réseautage social. Le principe de base est que vous devez accepter, comme les personnes avec lesquelles vous communiquez, de faire preuve d'empathie, de tact et de révéler un peu de vous-même. Si vous voulez un guide utile dans l’art de la conversation vous pouvez vous référer à L’approche centrée sur la personne de Carl Rogers. Dans les années 1970, Rogers a grandement contribué à l’avancée de la psychothérapie et à la psychologie clinique en enseignant aux thérapeutes la meilleure façon d'écouter, de refléter les sentiments de leurs clients et de transformer ces réflexions en idées favorables au changement. De toute évidence, vous n'allez pas faire de psychothérapie dans vos conversations avec des inconnus. Mais vous pouvez utiliser les enseignements de Rogers pour rendre plus fluides vos conversations avec des inconnus. Ajoutez à ces perles de sagesse un peu de psychologie sociale et vous obtenez une formule parfaite pour réussir, peu importe à qui vous parlez ou à quel point vous êtes mal à l’aise ou répugnez à rencontrer des étrangers.

1. Écoutez. Trop souvent, lorsque nous rencontrons quelqu'un de nouveau, nous essayons de remplir les blancs dans la conversation en parlant de nous-mêmes. C'est bien plus simple et agréable pour vous d'écouter d'abord, puis de parler. Bien sûr, quelqu'un doit entamer la conversation, mais si vous et votre interlocuteur vous écoutez sans vous inquiéter de ce que vous allez dire ensuite, les choses vont se passer plus naturellement.

Nice view : En plus, à trop parler de soi, vous pouvez passer pour quelqu’un d’égocentrique, alors que vous êtes juste angoissé.

2. Faites preuve d'empathie et de tact. Le prochain niveau de communication « rogérienne » consiste à reformuler sans jugement ce que vous avez entendu ou du moins ce que vous pensez avoir entendu. Cela montrera que vous avez écouté et permettra également à votre interlocuteur de clarifier si, en fait, ce qui vient d’être dit n’a rien à voir avec ce que vous pensiez avoir entendu.

Nice view : En disant « Tu manges des insectes, mais c’est dégueu ! », vous pourriez, sans le vouloir insulter une tradition millénaire. Un simple « Moi, ça ne me branche pas. » et un changement de sujet peuvent l’affaire.

3. Allumez vos détecteurs non verbaux. Rogers était bien connu pour sa capacité à lire le langage corporel de ses clients. Il est plus facile de le faire au lieu de concentrer votre attention sur la façon dont vous vous sentez en votre for intérieur, vous tentez d’analyser la façon dont l’autre se sent en décryptant son langage non-verbal. Si la personne semble mal à l'aise avec l'orientation de la conversation, changez de sujet. Bien que certaines personnes aiment débattre de politique, de religion et de sexe, d'autres préfèrent que les choses restent légères. Apprenez à mesurer l'impact de ce que vous dites en lisant des indices corporels comme la posture, le contact visuel et les mouvements des mains.

Vu en soirée : Si une demoiselle fronce les sourcils plus deux minutes en t’écoutant parler, sans rien répondre et en jetant des coups d’œil furtifs autour… il vaut mieux que tu changes de sujet. [La demoiselle a quitté la soirée dans les 10 minutes qui suivent]

4. Évitez les jugements brusques. Si vous suivez les étapes 1 à 3 ci-dessus, vous serez moins susceptible de mal juger la personne à qui vous parlez, mais nous souffrons tous de la tentation de tirer des conclusions hâtives sur les gens à partir de signaux superficiels. Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être quand on rencontre quelqu'un pour la première fois. Si vous avez écouté attentivement, réfléchi à ce que vous avez entendu et gardé votre canal non verbal ouvert, vous serez moins susceptible de porter un jugement erroné fondé sur des indices extérieurs.

Ça sent le vécu : J’ai rencontré un garçon qui présente bien, avenant et sûr de lui. Première soirée et il me dit à un moment : « Ce soir, tu rentres avec moi. ». Comment vous dire que ça n’a fait que me donner envie de le casser vite fait… Ce que j’ai fait. Plusieurs soirées plus tard, on est devenus potes et il s’avère qu’en réalité c’est un garçon peu sûr de lui, qui en fait des tonnes pour se valoriser.

Moralité : ne jamais juger un livre à sa couverture.

5. Soyez un détective en ligne ou un profileur comportemental. Vous pouvez encore mieux anticiper si vous avez la chance de savoir à l'avance qui vous allez rencontrer et de connaître un peu de leur histoire. Ensuite, vous serez prêt à poser des questions qui seront pertinentes pour les personnes que vous rencontrez. Si vous n'en avez pas l'occasion, essayez-vous au profilage comportemental en observant les indices à votre disposition (pensez à Sherlock Holmes qui pouvait déduire un métier en regardant les mains de quelqu'un).

Nice Tip : Ca peut devenir un jeu pour entamer une conversation : « Ne me dis rien, tu es … magicienne. »

6. Ne présumez pas que les gens seront d'accord avec vous. La recherche en psychologie sociale montre que nous sommes nombreux à entamer une conversation avec un biais de "similarité supposée". Ce n’est pas une bonne idée de démarrer une conversation en critiquant vertement tel ou tel parti politique, personnalité publique etc. comme si la personne à qui vous parliez partageait vos convictions ou votre point de vue. Les débats peuvent rendre la conversation agréable. Si vous supposez que tout le monde ressent ce que vous ressentez cependant, il est probable que vous partirez du mauvais pied et que vous vous retrouviez seul(e) à la fin de la soirée.

Ça sent le vécu : Lors d’une soirée chez des amis, il y avait un jeune homme qui ne cachait pas ses convictions sur les immigrés, les étrangers, voire les « bronzés »… De quoi a priori plomber l’ambiance, et bien grâce à des amies, on a tourné la situation en dérision en comptant les points Godwin. Bien entendu, lorsque vous rencontrez quelqu'un pour la première fois, vous n'êtes pas forcément entouré(e)s. Trouvez un prétexte pour vous éclipser (aller au bar prendre un autre verre ou aller au toilettes par exemple).

7. Essayez d'apprendre de chaque interaction avec une nouvelle personne. Une personne que vous n'avez jamais rencontrée auparavant peut avoir visité des pays et fait des choses que vous n'avez pas encore faites ou que vous ne ferez jamais. Les gens d'autres pays, y compris d'autres pays que le vôtre, peuvent vous donner de nouvelles perspectives. Ils ne s'ouvriront que si vous montrez que vous êtes intéressé. Vous pouvez élargir vos connaissances d'autres régions, cultures et nations, ce qui, en fin de compte, vous rendra aussi plus intéressant dans la conversation.

Nice tip : Laisser l’autre parler vous permettra de rebondir. Même si le sujet ne vous est pas forcément familier et ne vous donne pas l’occasion de « briller » par vos connaissances, vous pourrez toujours ramener le sujet vers un terrain familier (un autre voyage que vous avez fait, par exemple).

réseaux sociaux, actualité, nuage de mots, Nice To Meet You Paris

8. Restez au courant de l'actualité. Se familiariser avec l'actualité est absolument la meilleure façon d'avoir suffisamment de sujets à aborder dans toute conversation. Les sujets n'ont pas besoin d'être lourds ni d'impliquer une expertise approfondie. Même savoir quel est le succès numéro un au box-office ou quelles sont les chansons ou les vidéos les plus populaires est mieux que d'être inconscient de ce qui se passe dans le monde autour de vous.

Nice tip : Cela fonctionne aussi avec une série (par exemple, au moment où ces lignes sont écrites, la série Games of Thrones vient de se terminer, just saying)

9. Sachez quand ne pas parler. Certaines personnes préfèrent ne pas parler du tout, surtout dans des situations confinées comme le transport en commun. Vous pourriez penser que c'est bien de passer les heures ennuyeuses d'un long voyage en avion en discutant avec votre voisin de siège. Cependant, si ce passager (ou d'autres personnes autour de vous) vous donnent des indices contraires, alors comprenez qu’il vaut mieux rester silencieux. Si vous êtes constamment en train de faire cela où que vous alliez (et que vous recevez des commentaires négatifs), assurez-vous de ne pas vous ennuyer en apportant quelque chose à lire ou à faire pour vous amuser.

Nice tip : Bien sûr, dans une soirée comme celles organisées par Nice To Meet You, le but est de rencontrer de nouvelles personnes. Cela ne signifie pas que la personne en face de vous est d’humeur à parler à l'instant "t". Autant aborder cette personne quand elle vous semble plus disposée. Cela évitera de se prendre un vent.

10. Ne divulguez pas tous vos secrets. Peut-être avez-vous entendu l'adage selon lequel il n'y a rien de mal à dire à des étrangers vos secrets les plus intimes. Après tout, vous ne les reverrez plus jamais. N'est-ce pas ? Il y a trois failles dans cet argument :

1. Il se peut que vous revoyiez cette personne ou que cette personne connaisse quelqu'un que vous connaissez. Dans le monde à six degrés de séparation dans lequel nous vivons, il est étonnant de voir à quelle vitesse vos secrets personnels peuvent se répandre.

2. Les gens se sentent mal à l'aise quand ils entendent les secrets les plus profonds d'un étranger. Mettez-vous à la place de l'autre. Que ressentiriez-vous si vous entendiez quelqu'un que vous connaissez à peine vous parler de leurs relations amoureuses, de leur état de santé ou de conflits familiaux ?

3.Un excès d’honnêteté peut vous rendre ennuyeux. Bien que nous puissions choisir de ne pas lire les ennuyeuses divagations quotidiennes de nos amis Facebook, c'est un peu plus difficile de le faire en personne. Si vous revenez au Conseil n°3, vous devriez être capable de juger quand vous êtes sur le point de commettre le péché de TMI (Too Much Information).

Rencontrer de nouvelles personnes et avoir à faire la conversation n'est pas le passe-temps favori de tout le monde, mais si vous suivez ces quelques conseils simples, vous pourriez vous retrouver à développer une façade d’extraverti pour équilibrer votre introversion intérieure.

Mélanie de Nice To Meet You

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly